Convergences pour la FGA, constats et défis (2015)

De Indicateurs EA
Révision datée du 14 mars 2018 à 13:01 par Hervé (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Convergences pour la FGA, constats et défis (2015)

Énoncé des convergences des constats et des défis soulignées par les personnes participantes (intervenants, professionnels et chercheurs du secteur) à l’événement Convergence pour la FGA (février 2007).

Source : Convergences pour la FGA, Rapport de l’événement tenu à l’Université du Québec à Montréal le 27 février 2015', septembre 2015.

Convergence des constats

  1. Des problématiques en FGA demeurent non résolues depuis plusieurs années
  2. Le cadre réglementaire de la FGA manque de souplesse
  3. La réalité des personnes enseignantes de la FGA est complexe
  4. Plusieurs acteurs ont une conception étroite ou fragmentaire de l’éducation des adultes et de la FGA
  5. La FGA souffre d’une faible reconnaissance et d’un manque de valorisation
  6. La réponse aux besoins de nombreux adultes est inadéquate et les mesures de soutien mises à leur disposition souffrent de lacunes
  7. Les acteurs qui œuvrent en FGA méconnaissent les réalités de ce secteur et son histoire
  8. Les relations entre le secteur de la FGA et le secteur de la formation générale des jeunes (FGJ) sont parfois complexes et tendues
  9. Les ressources consacrées aux centres d’éducation des adultes (CÉA) et aux personnes apprenantes sont insuffisantes
  10. La recherche en FGA est insuffisante et on doit assurer plus de transfert des résultats de la recherche vers les personnes praticiennes
  11. Le cadre réglementaire de la FGA est incomplet ou restrictif


Convergence des défis

  1. Repenser les liens entre l’éducation initiale des jeunes et l’éducation des adultes ainsi que les réalités en amont et en aval de la FGA dans une logique de continuum et en adoptant une perspective systémique.
  2. Reconnaître la spécificité de l’éducation des adultes et la respecter, notamment en ce qui concerne des champs d’action comme la recherche, la reconnaissance des acquis, la diversité des partenaires scolaires et non scolaires, la formation initiale et continue des enseignants ainsi que celle du personnel professionnel et administratif de la FGA, les politiques d’évaluation et de gestion basée sur les résultats.
  3. Accroître la recherche sur la FGA de même que le transfert de ses résultats vers les praticiennes et les praticiens, notamment en lien avec l’évaluation des actions, des pratiques et des politiques mises en place.
  4. Faire le point sur la formation initiale des enseignantes et des enseignants à la FGA, notamment en ce qui concerne les aspects relatifs à l’andragogie et aux conditions d’exercice de la profession.
  5. Améliorer la connaissance de l’histoire de la FGA chez l’ensemble des personnels œuvrant dans ce secteur et favoriser une meilleure compréhension de la spécificité de l’éducation des adultes dans le but d’assurer que les développements futurs du secteur soient respectueux des réalités de l’éducation des adultes.
  6. Mettre en place un système de financement adapté à l’éducation des adultes, tant au plan du financement des centres d’éducation des adultes (enseignement et services complémentaires) qu’au plan de l’aide financière aux études.
  7. Améliorer les mesures de reconnaissance des acquis en FGA pour qu’elles puissent davantage tenir compte des apprentissages expérientiels des adultes.
  8. Redonner un statut central à la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue