Reconnaissance de l'éducation des adultes

De Indicateurs EA

Reconnaissance de l'éducation des adultes

DocumentDate de publicationTexte de la position
Déclaration sur le droit d’apprendre pour les adultes (2008)20083) La délégation canadienne à l’UNESCO doit faire valoir qu’il est primordial que les États s’engagent à adopter des politiques et des lois et à mettre en place ou à soutenir des structures qui assurent le développement de l’éducation des adultes et de la formation continue.

Pour ce faire, la délégation doit enjoindre les États à :

  • établir le droit d’apprendre tout au long de la vie pour l’adulte dans les législations existantes ou futures et intégrer une dimension d’éducation des adultes et de formation continue dans toutes les politiques publiques;
  • reconnaître la contribution de tous les acteurs du milieu de l’éducation des adultes et de la formation continue (secteurs formel, non-formel et informel, éducation populaire, formation à distance, formation de la main-d’œuvre, etc.) et élargir la portée des politiques conséquemment.
Mémoire sur l’accessibilité (2010)2009
  • Pour lever l’obstacle dispositionnel soulevé par le peu d’importance sociale accordée à l’éducation et à la formation des adultes : reconduire la Semaine québécoises des adultes en formation et en élargir la portée pour qu’elle puisse rayonner comme d’autres grandes campagnes sociétales conçues pour lutter contre le tabagisme, l’alcool au volant ou la violence faite aux femmes.
  • Enjeux incontournables de l’éducation des adultes (2010-2015)2010Enjeux généraux

    Ces enjeux sont de portée transversale. Ils touchent les grands pans de l’éducation et de la formation des adultes et peuvent avoir une incidence sur tous les secteurs et les acteurs.

    1. L’égalité des chances en matière de participation
    2. La hausse des niveaux de diplomation et de littératie
    3. La reconnaissance et le soutien de l’apport de tous les réseaux au développement de l’éducation et de la formation des adultes
    4. La reconnaissance et la valorisation du rôle de tous les acteurs de l’éducation et de la formation des adultes
    5. L’identification des besoins financiers et des sources de financement pour assurer le développement durable de l’éducation des adultes
    Enjeux incontournables de l’éducation des adultes (2010-2015)2010Enjeux fondamentaux

    Ces enjeux touchent les fondements de l’éducation et de la formation des adultes. Ils concernent des questions globales dont l’impact a un effet sur l’ensemble des réalités de l’éducation et de la formation des adultes. Les fondements concernent le domaine de l’éducation et de la formation des adultes pris dans sa totalité.

    1. La reconnaissance, le respect et l’élargissement d’un droit à l’éducation des adultes
    2. La reconnaissance et le plein développement de l’éducation des adultes
    3. L’élaboration et la mise en œuvre de politiques d’éducation tout au long de la vie
    4. La mise en œuvre d’une culture d’éducation et de formation des adultes dans les divers lieux et milieux de la société
    L’éducation populaire sous l’angle d’une plus grande accessibilité à l’éducation des adultes (2013)20134. Une demande persistante de reconnaissance du secteur
    • La consultation préparatoire à l’événement 24 heures pour un Québec apprenant (hiver 2013)3 a fait ressortir l’importance que ces milieux accordent au fait d’appartenir au monde de l’éducation des adultes.
    • L’événement 24 heures pour un Québec apprenant a permis d’affirmer l’importance d’offrir à ces organismes les moyens de « se donner une voix commune, [de] créer un espace de concertation qui confèrerait au secteur de l’éducation des adultes en général et de l’éducation populaire en particulier plus de poids politique pour se faire entendre auprès du gouvernement ». (ICÉA 2013, Actes du 24 heures pour un Québec apprenant)
    • Cet espace doit notamment permettre « d’exercer une pression à court terme pour réintroduire l’éducation populaire et une définition large de l’éducation dans une nouvelle politique gouvernementale à venir et, à plus long terme, avoir une influence politique dans l’orientation et l’élaboration de cette politique et assurer un suivi régulier dans sa mise en œuvre et son actualisation ». (ICÉA 2013, Actes du 24 heures pour un Québec apprenant)
    • Ces revendications quant à l’espace et la voix commune plaident pour une réactualisation de la place que l’ÉP et l’ÉPA pourraient occuper dans une politique en éducation des adultes et constitue une piste pour favoriser l’accessibilité à l’éducation des adultes.
    Déclaration sur le développement de l’éducation des adultes au Québec (2013)20132. Reconnaître l’éducation des adultes et les personnes apprenantes (Action 5) : réaliser une vaste campagne de promotion, récurrente et inclusive, des différents milieux de l’éducation des adultes en s’appuyant sur des exemples de succès.
    L’éducation populaire sous l’angle d’une plus grande accessibilité à l’éducation des adultes (2013)2013
  • Dans cette perspective, il faudrait reconnaître le rôle que les groupes populaires peuvent jouer à ce titre : éducation politique et citoyenne, réponse aux besoins éducatifs liés à la crise financière, aux nouvelles réalités démographiques et identitaires, ainsi qu’aux alternatives sociales et écologiques.
  • Déclaration sur le développement de l’éducation des adultes au Québec (2013)20135. Reconnaître les milieux et leurs contributions (Action 6) : favoriser l’éducation à la citoyenneté à travers l’appareil de l’État (ministères) en accordant un rôle de leader au MELS qui devrait reconnaître l’importance d’une plateforme commune des divers apprentissages.
    Déclaration sur le développement de l’éducation des adultes au Québec (2013)20137. Améliorer les pratiques afin de mieux répondre aux besoins (Action 10) :
    • reconnaître que la formation des adultes est aussi importante que les autres secteurs par un financement adéquat, des façons d’apprendre différentes et adaptées et Le soutien d’une formation et d’une recherche universitaire (en andragogie notamment);
    • reconnaître les besoins particuliers des adultes apprenants (rythme, approche différenciée);
    • mettre fin à la précarité d’emploi des enseignantes et enseignants et reconnaître leur limite comme « personne orchestre » devant répondre dans un même lieu à un trop grand nombre de besoins spécifiques et diversifiées sans l’appui de ressources spécialisées suffisantes;
    • outiller tous les intervenants pour répondre aux besoins d’éducation. Créer des liens et lieux de réseautage pour mettre en commun nos initiatives et pratiques pédagogiques;
    • créer des ponts et des passerelles entre les secteurs formels et informels afin d’assurer un continuum de services;
    • promouvoir des modes alternatifs d’éducation ainsi que les différents lieux d’apprentissage existants dans le réseau formel et démontrer les résultats atteints.
    Déclaration d’un réseau d’organisations et de chercheurs en éducation des adultes (2015)2015
    1. mettre en œuvre les engagements du Canada sur la scène internationale en éducation des adultes (Cadre d’action Éducation 2030 de l’UNESCO (2015), la Recommandation sur le développement de l’éducation des adultes (2015), Cadre d’action de Belém (2009), et la Déclaration de Hambourg sur l’éducation des adultes 1997).
    Convergences pour la FGA, constats et défis (2015)2015
    1. La FGA souffre d’une faible reconnaissance et d’un manque de valorisation
    Convergences pour la FGA, constats et défis (2015)2015
    1. Reconnaître la spécificité de l’éducation des adultes et la respecter, notamment en ce qui concerne des champs d’action comme la recherche, la reconnaissance des acquis, la diversité des partenaires scolaires et non scolaires, la formation initiale et continue des enseignants ainsi que celle du personnel professionnel et administratif de la FGA, les politiques d’évaluation et de gestion basée sur les résultats.
    Convergences pour la FGA, constats et défis (2015)2015
    1. Améliorer la connaissance de l’histoire de la FGA chez l’ensemble des personnels œuvrant dans ce secteur et favoriser une meilleure compréhension de la spécificité de l’éducation des adultes dans le but d’assurer que les développements futurs du secteur soient respectueux des réalités de l’éducation des adultes.
    Inscrire l’éducation des adultes dans la gouvernance (2016)2016RECOMMANDATION 3 : Tenir un débat public sur l’éducation des adultes dans l’enseignement supérieur. Le mandat d’un tel débat devrait s’intéresser à cinq champs au regard de la place des adultes dans les établissements d’enseignement supérieur : l’accessibilité, l’offre de formation, la persévérance scolaire, le parcours étudiant et le financement de l’éducation des adultes.
    Mémoire sur la réussite éducative (2015)2016RECOMMANDATION no 6 : Le secteur de l’éducation des adultes doit être représenté adéquatement dans les instances de gouvernance. Cette représentation doit tenir compte de la diversité des actrices et acteurs en éducation des adultes, notamment les adultes en apprentissage.
    Mémoire sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (2015)2016RECOMMANDATION no 3 : Appeler à la mise à jour de la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue pour assurer la cohérence des actions et la mobilisation des partenaires.
    Inscrire l’éducation des adultes dans la gouvernance (2016)2016RECOMMANDATION 1 : Toute réforme de la gouvernance dans l’enseignement supérieur, en particulier dans les instances-conseils, doit nécessairement favoriser le développement de l’éducation des adultes. Elle doit favoriser la coordination avec l’ensemble des parties prenantes en éducation et les intervenantes et intervenants extérieurs au champ scolaire. Le secteur de l’éducation des adultes doit être représenté adéquatement dans les instances de gouvernance. Cette représentation doit tenir compte de la diversité des actrices et acteurs en éducation des adultes, notamment les adultes en formation.