Forum national sur la formation professionnelle et technique (2011)

De Indicateurs EA
Révision datée du 26 janvier 2021 à 09:59 par Hervé (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Forum national sur la formation professionnelle et technique (2011)

Énoncé de recommandations liées à l’adéquation entre la formation et les besoins de main-d’œuvre.

Source : L’équité et la concertation pour relever le défi de l’adéquation entre la formation et l’emploi (fichier PDF), déclaration de l’ICÉA dans le cadre de la Rencontre des partenaires sur l’adéquation entre la formation et les besoins de main-d’œuvre, communiqué de presse, Forum national sur la formation professionnelle et technique, les 13 et 14 juin 2011, Québec.

L’adéquation entre la formation et les besoins de main-d’œuvre

1. Qualifier les travailleuses et les travailleurs

Afin de répondre aux besoins de formation de toutes et de tous dans un esprit d’équité, nous recommandons :

A) de réaliser des campagnes d’information régionales visant à assurer la visibilité des programmes de formation liés à la demande de main-d’œuvre à combler d’ici 2014;

  • Pilotée par une concertation régionale (2 a.), chaque campagne valoriserait les différents programmes disponibles dans une région et au Québec. Chaque campagne pourrait être modulée selon les secteurs d’activité (santé, métallurgie, agriculture, etc.) et permettre de faire la promotion de la formation professionnelle et technique auprès des jeunes et de leurs parents.


B) de mettre en place des mesures de soutien à la participation élaborées et financées au niveau national, flexibles (assouplissement des normes) et adaptées à la condition des participants, qu’ils soient ou non en emploi, en accordant une attention particulière aux mesures destinées aux participants les plus à risque et en faisant preuve d’innovation.

  • Ces mesures, qu’elles soient liées à l’emploi ou non, doivent permettre de lever les obstacles à la participation tout en favorisant la persévérance et la réussite, autant pour ce qui touche à l’alphabétisation et à la formation de base, que pour ce qui relève de formations axées sur la qualification professionnelle spécialisée. Nous proposons notamment de rendre l’Aide financière aux études accessible aux étudiants de la formation générale aux adultes, d’établir un congé-formation pour les personnes en emploi et d’améliorer le soutien pédagogique et psychosocial offert aux adultes retournant aux études après de nombreuses années d’absence de la formation formelle.


2. Travailler ensemble de manière coordonnée

Afin de mobiliser efficacement les ressources disponibles dans toutes les régions du Québec, nous recommandons :

A) d’organiser la concertation régionale de tous les acteurs concernés par la formation liée à l’emploi;

  • La priorité de ces concertations régionales serait de répondre efficacement à tous les aspects de la demande de formation, qu’ils soient liés à l’emploi ou non, incluant l’alphabétisation et la formation de base.


B) de créer, au niveau régional, un guichet unique d’information et de référence portant sur l’ensemble des services de formation, de reconnaissance des acquis et des compétences ainsi que de soutien à la formation disponibles dans la région.

  • Ces guichets régionaux permettraient aux individus et aux entreprises d’avoir plus facilement accès aux ressources correspondant à leurs besoins. Ils auraient le mandat de faire connaître et de valoriser les services existants dans les commissions scolaires et les cégeps.