INDICATEUR 29c

De Indicateurs EA

Emploi et chômage chez les personnes immigrantes

À retenir

Les personnes immigrantes sont proportionnellement moins nombreuses à être en emploi et plus nombreuses à être en chômage que les personnes nées au Québec, quel que soit leur sexe, leur groupe d’âge ou leur niveau de scolarité.

État de la situation

Les personnes sans diplôme

  • Les hommes immigrants sans diplôme de 25 à 64 ans sont plus susceptibles d’être en emploi que leurs homologues nés au Canada : ils affichent un taux d’emploi supérieur (67 %, contre 61,9 %) ainsi que des taux de chômage (10,8 %, contre 11,2 %) et d’inactivité (24,8 %, contre 30,3 %) inférieurs à ceux des hommes natifs sans diplôme et à ceux des femmes natives ou immigrantes, sauf pour les femmes natives qui sont légèrement moins en chômage (9,3 %) (Tableau 2).
  • La situation contraire s’applique pour les femmes immigrantes sans diplôme de 25 à 64 ans : elles affichent un taux d’emploi moins élevé (42,2 %, contre 47,2 %) ainsi que des taux de chômage (14,3 %, contre 9,3 %) et d’inactivité (50,8 %, contre 48 %) supérieurs à ceux des femmes natives sans diplôme (Tableau 2).
  • Chez les adultes de 15 à 24 ans, les personnes immigrantes sans diplôme apparaissent pour leur part être les moins susceptibles d’occuper un emploi : elles affichent un taux d’emploi inférieur aux personnes nées au Canada (18,6 %, contre 32,5 %), de même que des taux de chômage (25,1 %) et d’inactivité élevés (75,2 %) (Tableau 3).

Emploi et chômage chez les personnes de 25 à 64 ans ayant un diplôme

  • La tendance générale veut que la situation d’emploi d’une personne s’améliore en fonction du plus haut niveau de scolarité atteint (taux d’emploi plus élevé et taux de chômage plus bas). Mais ce n’est pas le cas des personnes immigrantes de 25 à 64 ans. (Tableau 1)
  • Contrairement aux personnes natives, les taux d’emploi des personnes immigrantes de 25 à 64 ans ayant une scolarité supérieure au diplôme d’études secondaires augmentent très peu d’un niveau de scolarité à l’autre :
    • 75,8 % d’emploi pour les personnes immigrantes ayant un diplôme d’apprenti ou d’une école de métier;
    • 76,9 % d’emploi pour les personnes immigrantes ayant un diplôme postsecondaire non universitaire; et
    • 77,2 % d’emploi pour les personnes immigrantes ayant un diplôme universitaire. (Tableau 1)
  • Par ailleurs, les taux de chômage des personnes immigrantes de 25 à 64 ans diminuent peu en fonction du plus haut niveau de scolarité atteint : ces taux passent de 12,3 % pour les sans diplôme à 8,8 % pour les personnes ayant un diplôme universitaire. Comparativement, les taux de chômage des personnes nées ici passent de 11 % pour les sans diplôme, à 3 % pour les personnes ayant un diplôme universitaire. (Tableau 1)
  • Les personnes immigrantes de 25 à 64 ans ayant un diplôme universitaire sont 3 fois plus susceptibles d’être en chômage que les personnes natives du même groupe d’âge. Quant aux personnes immigrantes de 25 à 64 ans ayant un diplôme postsecondaire non universitaire, elles sont 2 fois plus susceptibles d’être en chômage que les personnes natives du même groupe d’âge. (Tableau 1)
  • Les taux d’emploi des femmes immigrantes de 25 à 64 ans, quel que soit le niveau de scolarité atteint, sont les plus faibles comparativement à ceux des hommes immigrants ou non et à ceux des femmes nées au Canada. (Tableau 2)
  • De manière générale, les taux de chômage des femmes immigrantes de 25 à 64 ans sont plus élevés que ceux des femmes natives et des hommes, immigrants ou non, ayant une scolarité comparable. (Tableau 2)
  • Par ailleurs, l’écart entre les taux de chômage des femmes natives et immigrantes de 25 à 64 ans sont important : comparativement aux femmes natives ayant atteint le même niveau de scolarité, les femmes immigrantes de 25 à 64 ans affichent des taux de chômage 2 fois plus élevés lorsqu’elles ont un diplôme d’études secondaires ou encore un diplôme d’apprenti ou d’une école de métier, 2,5 plus élevés lorsqu’elles ont un diplôme postsecondaire non universitaire et 3,6 fois plus élevés lorsqu’elles ont un diplôme universitaire. (Tableau 2)

L’inactivité chez les personnes de 25 à 64 ans (Tableau 2)

  • De manière générale, les taux d’inactivité des hommes et des femmes de 25 à 64 ans nés au Canada diminuent selon le plus haut niveau de scolarité atteint, même si les taux d’inactivité des femmes sont systématiquement plus élevés que ceux des hommes.
  • Chez les personnes immigrantes de 25 à 64 ans, les taux d’inactivité cessent de diminuer au-delà du diplôme d’études secondaires : les hommes immigrants dont le niveau de scolarité est équivalent ou supérieur au diplôme d’apprenti ou d’une école de métiers affichent un taux moyen d’inactivité de 11 %, alors que les femmes immigrantes dans la même situation affichent un taux moyen d’inactivité de 20,5 %.
  • Les hommes de 25 à 64 ans nés au Canada affichent des taux d’inactivité supérieurs à leurs homologues immigrants : cette tendance est plus marquée aux niveaux de scolarité inférieurs.
  • Les femmes immigrantes de 25 à 64 ans affichent les taux d’inactivité les plus élevés en comparaison des femmes natives et des hommes immigrants ou non du même groupe d’âge et de scolarité équivalente.

Situation des 15 à 24 ans (Tableau 3)

  • Les personnes immigrantes de 15 à 24 ans sont proportionnellement moins nombreuses à être en emploi que les personnes nées au Canada du même groupe d’âge et de scolarité équivalente. Inversement, ces jeunes personnes immigrantes sont proportionnellement plus nombreuses à être en chômage que les personnes natives du même âge.
  • Les personnes de 15 à 24 ans ayant un diplôme d’apprenti ou d’une école de métier affichent les taux d’emploi les plus élevés : 82,1 % d’emploi chez les personnes nées au Canada et 68,3 % d’emploi chez les personnes immigrantes.
  • Les personnes immigrantes de 15 à 24 ans affichent des taux d’inactivité supérieurs aux personnes nées au Canada du même groupe d’âge et de scolarité équivalente : elles sont en moyenne 1,6 fois plus susceptibles d’être inactives que les personnes nées au Canada.

Emploi et chômage chez les personnes immigrantes

Emploi et chômage chez les personnes immigrantes

Emploi et chômage chez les personnes immigrantes

Défis

  • D'ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,5)

Source(s)


Statistique Canada, Recensement de la population de 2016, produit numéro 98-400-X2016198 au catalogue de Statistique Canada. [En ligne]. https://www150.statcan.gc.ca/n1/fr/catalogue/98-400-X2016198