Articulation famille-travail-formation

De Indicateurs EA

Articulation famille-travail-formation

DocumentDate de publicationTexte de la position
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022d. Favoriser, lorsque les conditions le permettraient, des régimes d’études diversifiés qui faciliteraient le choix d’un horaire ou d’un régime d’études à temps plein ou à temps partiel adapté aux contraintes de temps familiales ou professionnelles;
Élection 2022 : Relancer l'éducation des adultes (2022)2022Engagement 10 : Faciliter l’accès à des services éducatifs tels que la francisation en tenant compte des besoins, des réalités et des situations de vie des personnes, et en offrant des cadres de formations flexibles (formations en milieu de travail, formations à temps partiel, formations de soir, etc.) et des mesures de conciliation études-famille-emploi.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022c. Rendre disponibles d’autres sources de financement, comme des bourses d’études dédiées aux parents-élèves et aux parents-étudiants. De telles bourses sont déjà offertes par diverses organisations, fondations et associations étudiantes. Pour renforcer le soutien financier aux parents-élèves et aux parents-étudiants, il conviendrait de rendre disponibles davantage de bourses d’études ou d’autres sources de financement pour les parents-élèves et les parents-étudiants aux études à temps partiel ou à temps plein.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022Une politique gouvernementale d’éducation des adultes proposerait des actions spécifiques :

a. Reconnaissance du statut de parents-élèves et de parents-étudiants, et de leurs besoins particuliers;

b. Reconnaissance et financement de la contribution des organismes communautaires à la conciliation entre les études, la famille et l’emploi, notamment ceux offrant du répit aux mères-élèves et aux mères-étudiantes ou des activités culturelles ou sportives gratuites ou à faible coût pour leurs enfants;

c. Reconnaissance et financement des initiatives locales des organisations scolaires en matière de conciliation entre les études, la famille et l’emploi;

d. Mise en place et financement de services de garde subventionnés ou à coût modique aux horaires souples et adaptés à l’horaire atypique et souvent variable des parents-élèves et des parents-étudiants.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022b. L’apport incontournable des partenaires du marché du travail prendrait la forme de stratégies impliquant une panoplie de moyens, comme la réduction du temps de travail, l’autorisation de faire du télétravail, la semaine de quatre jours sans perte de salaire ou d’avantages sociaux, l’utilisation de banque d’heures accumulées, les congés payés pour des obligations familiales, les congés sans solde, les congés autofinancés, l’affichage de l’horaire de travail au moins une semaine à l’avance, le droit de refuser les heures supplémentaires, etc.;
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022e. Diversifier l’offre de formations et les modes d’apprentissage en offrant, entre autres, davantage d’options de formation et de cours à distance et en ligne, de formules d’alternance travail-études, etc. pour plus de flexibilité dans les parcours de formation et d’apprentissage;
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)20226. Adopter des pratiques organisationnelles durables de conciliation entre les études, la famille et l’emploi.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022Une politique gouvernementale d’éducation des adultes reposerait sur de grands principes et objectifs :

a. Élimination des inégalités socioéconomiques entre les hommes et les femmes;

b. Incitation des pères ou des partenaires à augmenter leur implication dans la vie familiale et dans le travail domestique;

c. Responsabilité collective des familles et des individus qui en font partie;

d. Reconnaissance du caractère évolutif de ces besoins, car chaque famille rencontre des changements au fil du temps.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022c. L’apport incontournable des partenaires du marché du travail se traduirait par la mise en place d’une stratégie de concertation où les employés seraient sollicités dans cette réflexion sur les actions et les mesures à mettre en place pour favoriser la conciliation entre les études, la famille et l’emploi;
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)20221. Une action collective nécessaire. Lever les obstacles empêchant la conciliation entre les études, la famille et l’emploi doit nécessairement passer par des actions collectives attaquant les causes systémiques de ces obstacles. Les individus ne peuvent par eux-mêmes solutionner les problèmes rencontrés dont les causes dépassent la sphère de leur pouvoir d’action.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022f. Informer le corps enseignant et l’ensemble des personnels des conditions et des besoins spécifiques des parents-élèves et des parents-étudiants, des services existants ainsi que des nouvelles mesures mises en place pour adapter les services à cette population;
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022a. Créer un comité responsable de l’implantation des stratégies et de l’analyse des besoins de conciliation entre les études, la famille et l’emploi des parents-élèves et des parents-étudiants;
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022d. L’apport incontournable des partenaires du marché du travail permettrait de faire des représentations auprès du gouvernement pour l’adoption d’une nouvelle politique d’éducation des adultes rendant possible une action sur plusieurs fronts en faveur de la conciliation entre les études, la famille et l’emploi, et l’inviterait à porter une attention particulière à la situation des petites et des moyennes entreprises en matière de conciliation entre les études, la famille et l’emploi.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)20225. Adopter une stratégie de renforcement du soutien financier des parents-élèves et des parents-étudiants
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)20222. Une action personnalisée incontournable. C’est à l’échelle de leur vie réelle que les femmes font face à des obstacles freinant leur participation à l’éducation. C’est pourquoi les solutions proposées doivent avoir un effet dans le milieu de vie de celles-ci et, par conséquent, tenir compte des spécificités de ces milieux de vie.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022g. Mettre à la disposition des parents-élèves et des parents-étudiants des laboratoires informatiques accessibles à des horaires adaptés à leurs besoins.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022b. Assurer l’accès à l’information et la communication avec les parents-élèves et les parents-étudiants, en misant autant sur des communications institutionnelles que sur la mise en place de réseaux d’information entre pairs;
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022a. Ajuster les barèmes du programme d’Aide financière aux études pour que ceux-ci correspondent aux coûts réels des frais de subsistance des parents-élèves et des parents-étudiants, et permettent de réduire au minimum leur endettement. La possibilité d’une vie décente pour soi et ses enfants devrait être le seuil économique visé.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)20223. Une action fondée dans le respect du droit à l’éducation. Concilier les études, la famille et l’emploi contribue à l’accès à l’éducation pour les femmes et manifeste une recherche d’équité et d’inclusion en éducation des adultes. Plus fondamentalement, la conciliation réussie entre les études, la famille et l’emploi fait progresser le respect du droit à l’éducation des femmes.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)20227. Inciter l’ensemble des partenaires du marché du travail à prendre des mesures contribuant à la conciliation entre les études, la famille et l’emploi.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022c. Mettre en place des services d’accueil pour guider les parents-élèves et les parents-étudiants vers les ressources et les services de conciliation;
Élection 2022 : Relancer l'éducation des adultes (2022)2022
  • Placer la conciliation au cœur des actions, car elle constitue un facteur important de fluctuation de la participation des adultes à des activités d’apprentissage et de formation.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022b. Adapter le programme d’Aide financière aux études à la condition des parents-étudiants en révisant les revenus parentaux qui sont pris en compte. Par exemple, il faudrait cesser de comptabiliser les revenus des conjoints dans le calcul de l’aide financière aux études, ainsi que ceux provenant de la pension alimentaire et de la rente de conjoint survivant et d’orphelin. Cette adaptation augmenterait le seuil du salaire qu’il est possible de gagner en occupant un emploi sans subir de pénalité dans le calcul de l’aide financière.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)20224. Adopter une nouvelle politique gouvernementale d’éducation des adultes dont l’un des axes centraux serait la conciliation entre les études, la famille et l’emploi.
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022a. L’apport incontournable des partenaires du marché du travail se manifesterait par la possibilité pour les employés de bénéficier d’horaires stables et flexibles;
Le droit à l’éducation pour tous les adultes : créer les conditions d’une éducation inclusive (2020)2020RECOMMANDATION no e4 : Afin d’adapter le contexte scolaire au fait que les Autochtones deviennent parents à un âge plus jeune et que le taux de femmes cheffes de famille monoparentale est plus élevé que chez les non-Autochtones :
  • offrir une plus grande flexibilité dans les horaires de cours, la possibilité de prendre plus de temps pour terminer un programme d’études, une attitude compréhensive quant aux absences liées à la famille, l’autorisation de congés ainsi que la mise en place de mesures de conciliation travail, famille et études.
L’éducation des adultes pour une société résiliente : recommandations de l'ICÉA en lien avec la crise de la COVID-19 (2020)2020RECOMMANDATION no 6 : Assurer l’accès aux services éducatifs et de formation, en particulier, à l’intention des personnes vivant des situations d’inégalités éducatives, sociales et économiques.

Dans ce cadre :

  • 6.1 Mettre en place des mesures d’articulation entre les études, la famille et le travail adaptées aux circonstances uniques créées par la crise sanitaire chez les familles, en particulier, chez les familles monoparentales.
  • 6.2 Mettre en œuvre des réponses adaptées aux besoins des populations qui vivaient des situations d’inégalités éducatives, sociales et économiques avant la crise et dont les inégalités sont aujourd’hui exacerbées par la crise.
Le droit à l’éducation pour tous les adultes : créer les conditions d’une éducation inclusive (2020)2020RECOMMANDATION no c2 : Lever l’obstacle situationnel lié aux difficultés suscitées par la conciliation famille-travailformation : rendre disponibles des services de garderie aux adultes en formation. De manière prioritaire, offrir de tels services de garderie aux mères monoparentales en formation.
Le droit à l’éducation des adultes a un prix (2019)2019
  • Bonifier les mesures de conciliation famille-études-travail, notamment en assouplissant les horaires et en développant les services de garde sur place ou à proximité.
  • L’éducation des adultes à la croisée des chemins : plateforme électorale proposée dans le cadre de l’Élection générale d'octobre 20182018
    • Mettre en place des mesures de conciliation famille, travail et études afin de favoriser la participation des personnes en emploi à des activités d’apprentissage ou des programmes de formation.
    Mémoire sur la réussite éducative (2016)2016RECOMMANDATION no 2 : Adopter des mesures pour soutenir spécifiquement la réussite éducative des adultes et la continuité des parcours d’apprentissage. Notamment, améliorer l'accès aux services de formation à temps partiel, à tous les ordres d’enseignement, à des horaires adaptés, tenant compte des disponibilités des adultes, à des services de conseil et d’orientation scolaire et professionnelle, accompagnant les adultes dans leur choix de formation et à des mesures favorisant la conciliation famille, travail et études telles que les services de garde d’enfants.
    La place des adultes dans les universités québécoises (2013)20134. Une aide financière adaptée aux adultes étudiants

    Certains étudiants adultes à temps partiel, dont on a noté le faible revenu moyen, parviennent parfois à se bricoler un certain financement à l’aide de différents mécanismes. Mentionnons, par exemple :

    • l’accès aux prêts étudiants en respectant la condition de s’inscrire à au moins deux cours par semestre;
    • l’utilisation d’un REER associée à la condition de rembourser la somme utilisée dans les cinq ans suivant la fin de la formation;
    • le remboursement par certains employeurs des frais encourus une fois la formation complétée;
    • la déduction fiscale des frais de scolarité;
    • l’accès dans certains cas exceptionnels aux allocations chômage;
    • le régime d’épargne étude;
    • l’instauration du temps partagé;
    • l’utilisation du congé maternité.
    Mémoire sur l’accessibilité financière aux études (2010)2010
    1. de faire valoir l’importance de favoriser la conciliation famille-études-travail, notamment pour les parents d’enfants d’âge préscolaire, en prônant une offre accrue de places en services de garde :
      • ces places pourraient être offertes directement sur les lieux de formation ou à proximité de ces établissements par l’attribution de nouvelles places dédiées aux parents apprenants;
    Mémoire sur l’accessibilité (2010)2009
    • Pour lever l’obstacle situationnel lié aux difficultés suscitées par la conciliation famille-travail-formation : rendre disponibles des services de garderie aux adultes apprenants en formation. De manière prioritaire, offrir de tels services de garderie aux mères monoparentales en formation.

    Indicateurs clés