Discussion:Référence et accompagnement

De Indicateurs EA
Révision datée du 7 décembre 2021 à 09:43 par Hervé (discussion | contributions) (Page créée avec « {{Thème}} »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Référence et accompagnement

DocumentDate de publicationTexte de la position
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022b. Assurer l’accès à l’information et la communication avec les parents-élèves et les parents-étudiants, en misant autant sur des communications institutionnelles que sur la mise en place de réseaux d’information entre pairs;
Déclaration de l’ICÉA sur la conciliation entre les études, la famille et l’emploi (2022)2022c. Mettre en place des services d’accueil pour guider les parents-élèves et les parents-étudiants vers les ressources et les services de conciliation;
Garantir le droit à l'éducation en temps de crise : Déclaration de l'ICÉA sur l'impact de la Covid-19 sur l'alphabétisation et la formation générale des adultes. (2021)2021
  • f) Un accompagnement renforcé et soutenu : Dans le contexte de la crise sanitaire, autant l'accompagnement s'est avéré capital autant les obstacles ont été nombreux pour le mener à bien. Les besoins des adultes éprouvant des difficultés d'apprentissage, vivant dans des situations de précarités économiques ou ne possédant pas les préalables en termes de compétences numériques, d'accès à de l'équipement informatique ou à une connexion Internet haute vitesse constituent des défis à relever pour rendre possible et réussir l'accompagnement. En outre, puisque pour certaines personnes, un accompagnement en présentiel est de mise, il est crucial d’aménager les contraintes sanitaires pour permettre cet accompagnement nécessaire pour le maintien des acquis et la continuité des apprentissages en alphabétisation ou en formation générale des adultes.
Garantir le droit à l'éducation en temps de crise : Déclaration de l'ICÉA sur l'impact de la Covid-19 sur l'alphabétisation et la formation générale des adultes. (2021)2021
  • i) Un soutien professionnel nécessaire : Les contrecoups de la crise sanitaire ont de profondes répercussions sur l’ensemble des personnes en alphabétisation et en formation générale des adultes. Les adultes en apprentissage vivent des situations de vulnérabilité qui aggravent l’impact de la crise, alors que les personnes les formant ou les accompagnant doivent composer avec des consignes imprécises, l’absence de matériel et d’équipements et le peu de préoccupations accordées par le ministère de l’Éducation aux situations rencontrées. Porter attention à la santé psychologique et physique de l'ensemble des personnels à l'œuvre en alphabétisation et en formation générale des adultes ainsi que celle des personnes en apprentissage est déjà une urgence et le sera pendant plusieurs mois.
Déclaration de principe sur l'adéquation entre la formation et l'emploi (2019)2019
  • Soutenir le développement des compétences des personnes (en emploi ou non) dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie et dans toutes ses dimensions : intervention en amont de la formation (accès à la formation, reconnaissance des acquis et des expériences, encadrement et accompagnement personnalisé); mettre en place les conditions de réussite et de persévérance lors de la formation (pédagogie adaptée, conditions financières et matérielles); valorisation, utilisation et transfert des acquis.
Lutte à l’analphabétisme : circonscrire le problème et trouver des solutions (2018)2018
  • S’assurer que les personnes peu ou pas alphabétisées et leur famille bénéficient d’un accompagnement, adapté à leur situation et dispensé par une personne, et ce, tout au long de leur démarche dans les services publics;
Déclaration sur le développement de l’éducation des adultes au Québec (2013)201320. Améliorer et harmoniser les pratiques d’accueil, de référence et d’accompagnement (Action 9) : répondre au besoin de décloisonnement par le biais de guichets uniques au service des intervenantes et des intervenants dans une philosophie d’harmonisation. Améliorer la communication entre les services pour mieux répondre aux besoins des apprenants en s’affranchissant des modèles actuels.
La place des adultes dans les universités québécoises (2013)20132. La reconnaissance des acquis

Un système de reconnaissance des acquis d’expérience basé sur l’expérience personnelle ou professionnelle doit être accessible et soutenu, de manière la plus complète possible.

Ce système constitue une pierre d’assise de l’accessibilité des adultes à l’enseignement universitaire. Pour ce faire, il doit être transparent, comme le souhaite la FAEUQEP (2012) : « les établissements universitaires devraient offrir et publiciser les mesures de soutien aux étudiants qui souhaitent formuler une demande de reconnaissance des acquis ».

Il est impératif que la reconnaissance des acquis devienne un enjeu majeur du développement des universités dans les années à venir.
Forum national sur la formation professionnelle et technique (2011)2011B) de créer, au niveau régional, un guichet unique d’information et de référence portant sur l’ensemble des services de formation, de reconnaissance des acquis et des compétences ainsi que de soutien à la formation disponibles dans la région.
  • Ces guichets régionaux permettraient aux individus et aux entreprises d’avoir plus facilement accès aux ressources correspondant à leurs besoins. Ils auraient le mandat de faire connaître et de valoriser les services existants dans les commissions scolaires et les cégeps.

Indicateurs clés