INDICATEUR 7

De Indicateurs EA

Proportion de la population âgée de 25 à 64 ans sans aucun diplôme, selon la région et le sexe

À retenir

La proportion d’adultes de 25 à 64 ans sans diplôme d’études secondaires varie beaucoup selon les régions du Québec. Cependant, les hommes apparaissent être plus nombreux dans cette situation que les femmes.

État de la situation

Disparités régionales (tableau 1)

  • Les taux les plus faibles sont observés dans des régions de la Capitale-Nationale (9 %) et de Montréal (7 %)
  • Les taux les plus élevés sont observés dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue (19 %) et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (20 %).
  • Les plus fortes réductions du taux d’adultes sans diplôme entre 2016 et 2019 sont observées dans les Laurentides, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et le regroupement Côte-Nord et Nord-du-Québec, avec 5 points de pourcentage de moins entre 2016 et 2019.
  • Au cours de cette même période, le taux d’adultes sans diplôme a augmenté de 1 point de pourcentage en Mauricie ainsi que dans la Capitale-Nationale et le Bas-Saint-Laurent.
  • Globalement, des baisses de 1 à 5 % sont observées dans onze régions entre 2016 et 2019 : seules les régions de Laval, de l’Outaouais, de la Mauricie, de la Capitale-Nationale et du Bas-Saint-Laurent n’ont pas connu de baisse.

Disparités hommes-femmes (tableau 2)

  • On compte plus d’hommes que de femmes sans diplôme dans 16 des 17 régions du Québec : seule la région de Montréal affiche des proportions comparables.
  • Des écarts de 8 points de pourcentage sont observés entre les hommes et les femmes dans les Laurentides (16 % d’hommes contre 8 % de femmes), la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (24 % d’hommes contre 16 % de femmes) et le Bas-Saint-Laurent (22 % d’hommes contre 14 % de femmes).
  • Les plus faibles taux chez les hommes et chez les femmes (inférieurs à 10 %) sont observés dans les régions de Montréal et de la Capitale-Nationale.
  • Tandis que les plus forts taux sont observés dans les régions du Centre-du-Québec, de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, de l’Abitibi-Témiscamingue et du Bas-Saint-Laurent pour les hommes (supérieur à 20 %) et dans les régions de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et de l’Abitibi-Témiscamingue pour les femmes (16 %).

Proportion de la population âgée de 25 à 64 ans sans aucun diplôme, selon la région et le sexe

Proportion de la population âgée de 25 à 64 ans sans aucun diplôme, selon la région et le sexe

Défis

  • Alphabétiser et élever le niveau de littératie des populations se classant aux niveaux inférieur à 1 et 1 sur l’échelle de la littératie, notamment, en faisant en sorte que instances gouvernementales, les organisations de la société civile et les institutions à l’œuvre dans le domaine de l’alphabétisation et du développement de la littératie ou concernés par ceux-ci unissent leurs forces pour solutionner les problèmes causant l’analphabétisme ou un faible niveau de littératie (Recommandation # 9 de la déclaration de l’ICÉA sur le développement de l’éducation et de la formation des adultes au Québec).
  • D'ici à 2030, éliminer les inégalité entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,5)

Source(s)

Tableau 1 : ISQ, Panorama des régions du Québec, édition 2017 (tableau 4.1.1) et édition 2020 (tableau 3.1).
Tableau 2 : ISQ, Panorama des régions du Québec, édition 2020 (tableau 3.1).

Notes


Indicateurs associés


Thèmes traités dans ce document


ODD 2030, Adultes sans diplôme

Données mises à jour en janvier 2021