INDICATEUR 7

De Indicateurs EA

Proportion de la population âgée de 25 à 64 ans sans aucun diplôme, selon la région et le sexe

À retenir

La proportion d’adultes de 25 à 64 ans sans diplôme d’études secondaires varie beaucoup selon les régions du Québec. Cependant, les hommes apparaissent sont plus nombreux que les femmes à ne pas avoir de diplôme.

État de la situation

Disparités régionales (tableau 1)

  • Les taux les plus faibles sont observés dans des régions urbaines où l’on retrouve de grands centres comme la Capitale-Nationale (8 %) et Montréal (9 %)
  • Tandis que les taux les forts sont observés dans des régions rurales ou éloignées où l’on retrouve peu de grands centres urbains comme le regroupement Côte-Nord et Nord-du-Québec (20 %), l’Abitibi-Témiscamingue (21 %) et le Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (25 %).
  • La plus forte réduction du taux d’adultes sans diplôme est observée dans le Bas-Saint-Laurent, avec 8 points de pourcentage de moins entre 2014 et 2016.
  • Des hausses moyennes de 2 à 3 % sont observées dans trois régions entre 2014 et 2016 : Laval, les Laurentides et l’Estrie.
  • Des baisses moyennes de 2 à 4 % sont observées dans six régions entre 2014 et 2016 : la Montérégie, l’Outaouais, la Mauricie, le Centre-du-Québec et le regroupement Côte-Nord et Nord-du-Québec.

Disparités hommes-femmes (tableau 2)

  • On compte plus d’hommes que de femmes sans diplôme dans 13 des 17 régions du Québec Montréal, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et le regroupement Côte-Nord et Nord-du-Québec affichent sensiblement les mêmes proportions de femme et d’hommes sans diplôme.
  • Les plus grands écarts entre les hommes et les femmes sont observés à Laval (16 % d’hommes contre 8 % de femmes), en Estrie (22 % d’hommes contre 13 % de femmes) et dans le Centre-du-Québec (24 % d’hommes contre 14 % de femmes).
  • La situation de Laval est particulière : même si elle affiche un faible taux d’adulte sans diplôme, on y retrouve tout de même deux fois plus d’hommes et que de femmes sans diplôme.
  • Les plus faibles taux chez les hommes et chez les femmes (inférieurs à 11 %) sont observés dans des régions urbaines où l’on retrouve de grands centres comme Montréal et Québec. Tandis que les plus forts taux chez les hommes et chez les femmes (supérieurs à 20 %) sont observés dans des régions rurales ou éloignées où l’on retrouve peu de grands centres urbains.

Proportion de la population âgée de 25 à 64 ans sans aucun diplôme, selon la région et le sexe

Proportion de la population âgée de 25 à 64 ans sans aucun diplôme, selon la région et le sexe

Défis

  • Alphabétiser et élever le niveau de littératie des populations se classant aux niveaux inférieur à 1 et 1 sur l’échelle de la littératie, notamment, en faisant en sorte que instances gouvernementales, les organisations de la société civile et les institutions à l’œuvre dans le domaine de l’alphabétisation et du développement de la littératie ou concernés par ceux-ci unissent leurs forces pour solutionner les problèmes causant l’analphabétisme ou un faible niveau de littératie (Recommandation # 9 de la déclaration de l’ICÉA sur le développement de l’éducation et de la formation des adultes au Québec).
  • D'ici à 2030, éliminer les inégalité entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,5)

Source(s)


Tableau 1 : ISQ, Panorama des régions du Québec, éditions 2014, 2015 et 2017.
Tableau 2 : ISQ, Panorama des régions du Québec, édition 2017.
Note : Données mises à jour en janvier 2019