Le droit à l’éducation des adultes a un prix (2019) : Différence entre versions

De Indicateurs EA
({{PAGENAME}})
({{PAGENAME}})
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
<div class="jumbotron">
 
<div class="jumbotron">
 
Document d'initiative de l'ICÉA qui fait valoir quatre grandes orientations en matière de financement de l’éducation des adultes. Ces orientations s’appuient sur nos travaux des dernières années. Elles ne résument pas l’ensemble des défis, mais elles mettent néanmoins en lumière des besoins majeurs que nous soumettons au débat. L'avis présenté au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur propose 25 recommandations relatives au financement de l'éducation des adultes au Québec.
 
Document d'initiative de l'ICÉA qui fait valoir quatre grandes orientations en matière de financement de l’éducation des adultes. Ces orientations s’appuient sur nos travaux des dernières années. Elles ne résument pas l’ensemble des défis, mais elles mettent néanmoins en lumière des besoins majeurs que nous soumettons au débat. L'avis présenté au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur propose 25 recommandations relatives au financement de l'éducation des adultes au Québec.
<small>'''Source :'''  [https://icea.qc.ca/sites/icea.qc.ca/files/IC%C3%89A_Avis_financement_EA_Final_18_11_2019_0.pdf Le droit à l’éducation des adultes a un prix] (fichier PDF), Avis sur le financement de l’éducation des adultes, document d'initiative de l'ICÉA présenté Présenté à M. Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, novembre 2019 [[Date de publication:2019]].
+
<small>'''Source :'''  [https://icea.qc.ca/sites/icea.qc.ca/files/IC%C3%89A_Avis_financement_EA_Final_18_11_2019_0.pdf Le droit à l’éducation des adultes a un prix] (fichier PDF), Avis sur le financement de l’éducation des adultes, document d'initiative de l'ICÉA présenté Présenté à M. Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, novembre 2019 [[Date de publication::2019]].
 
</small>
 
</small>
 
</div>
 
</div>

Version du 16 septembre 2021 à 13:50

Le droit à l’éducation des adultes a un prix (2019)

Document d'initiative de l'ICÉA qui fait valoir quatre grandes orientations en matière de financement de l’éducation des adultes. Ces orientations s’appuient sur nos travaux des dernières années. Elles ne résument pas l’ensemble des défis, mais elles mettent néanmoins en lumière des besoins majeurs que nous soumettons au débat. L'avis présenté au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur propose 25 recommandations relatives au financement de l'éducation des adultes au Québec. Source : Le droit à l’éducation des adultes a un prix (fichier PDF), Avis sur le financement de l’éducation des adultes, document d'initiative de l'ICÉA présenté Présenté à M. Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, novembre 2019 2019.

Les recommandations de l'ICÉA relatives au financement de l'éducation des adultes au Québec

Chapitre 1 : Le casse-tête du financement

  • Adopter l’approche des « données ouvertes » et ainsi rendre public l’ensemble des données financières en éducation des adultes.
  • Rendre visible la part accordée à l’éducation des adultes dans les budgets et documents administratifs.
  • Réaliser un bilan du financement de l’éducation des adultes depuis 2005 comme celui produit par le Comité d’experts sur le financement de la formation continue. Renouveler chaque année le bilan et le rendre public.
  • Adopter une Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue interministérielle qui s’accompagne d’un plan d’action et d’un financement adéquat.

Chapitre 2 : répondre aux besoins des adultes en formation

  • Garantir à tout adulte un accès universel et gratuit à un premier diplôme, quels que soient le programme de formation (général ou professionnel) et le régime d’études (temps plein ou partiel) choisis.
  • Définir des règles claires pour encadrer l’attribution du soutien financier de l’État. Ces règles devraient permettre d’éliminer les inégalités provenant de la multiplicité et de la concurrence des différentes mesures d’aide offertes actuellement par l’État (loi, mesures fiscales et autres, politiques et programmes des gouvernements québécois et canadien) (ICÉA, 2010 : 27).
  • Créer des programmes de soutien financier aux études adaptés à la situation économique des personnes apprenantes adultes. Ces programmes devraient soutenir la participation aux formations offertes dans tous les milieux, qu’ils soient scolaires ou communautaires (ICÉA, 2010 : 27).
  • S’assurer que les critères déterminant l’aide financière accordée et la hauteur de cette aide tiennent compte de la situation financière des adultes qui diffèrent de celle des jeunes en formation initiale.
  • Développer une formule de congé-formation adaptée à la condition des personnes participantes, qu’elles soient ou non en emploi, en accordant une attention particulière aux mesures destinées aux personnes marginalisées ou précarisées.
  • Assouplir les règles d’Emploi-Québec pour favoriser un plus large accès des adultes à la formation.
  • Bonifier les mesures de conciliation famille-études-travail, notamment en assouplissant les horaires et en développant les services de garde sur place ou à proximité.

Chapitre 3 : Renforcer les lieux de formation

  • Assurer une offre adéquate des services complémentaires qui répondent aux besoins des adultes en formation, y compris ceux qui reçoivent du soutien du milieu communautaire, en accroissant substantiellement leur financement.
  • Assurer la mise en place de mesures d’accessibilité financière dont l’objectif prioritaire serait de hausser le taux de participation à la formation formelle pour les populations moins favorisées.
  • Documenter le financement des services éducatifs et complémentaires offerts aux groupes marginalisés.
  • Étant donné que les personnes marginalisées se retrouvent souvent dans les milieux éducatifs non formels comme les organismes communautaires, leur apport devrait être reconnu par un rehaussement du financement à la mission des organismes d’action communautaires autonomes.
  • Protéger les fonds destinés à l’éducation des adultes pour répondre aux besoins et faire du développement.
  • S’assurer que les organisations communautaires et populaires bénéficient d’un financement public qui leur permet de consolider leur mission et de pérenniser leurs actions. (ICÉA, 2010 : 28)
  • Assurer le financement par des enveloppes ouvertes de façon à répondre aux besoins (ICÉA, 2009 : 28).
  • Exiger que les fonds dédiés aux services d’éducation des adultes, par l’entremise des règles budgétaires, soient effectivement consacrés à ces services.
  • Prévoir le financement de nouvelles initiatives ciblées permettant le développement d’une culture de formation continue dans les PME. Ces initiatives devraient être d’emblée accessibles aux entreprises d’économie sociale (COCDMO, 2019 : 10).
  • Accorder un financement adéquat qui répond à tous les besoins de formation, y compris ceux liés à l’intégration sociale, à l’autonomie et à l’implication citoyenne.|T=Financement}}
  • S’assurer que le financement accordé ne se limite pas à des priorités en matière d’adéquation formation-emploi.|T=Accès aux services de formation}}

Chapitre 4 : Enseigner aux adultes, une profession qui demande à être valorisée

  • Accorder un financement qui permet l’amélioration des conditions de travail, notamment en milieu communautaire.
  • Favoriser l’ouverte de postes permanents plutôt que temporaires.
  • Limiter le nombre d’élèves par classe.