INDICATEUR 30a : Différence entre versions

De Indicateurs EA
(Page créée avec « {{Indicateur |Section=Populations à risque d'exclusion |Libellé=Littératie des personnes sans diplôme |Résumé=Les personnes immigrantes sont proportionnellement plus... »)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
|Section=Populations à risque d'exclusion
 
|Section=Populations à risque d'exclusion
 
|Libellé=Littératie des personnes sans diplôme
 
|Libellé=Littératie des personnes sans diplôme
|Résumé=Les personnes immigrantes sont proportionnellement plus nombreuses à se classer aux niveaux 1 et inférieur à 1 de littératie
+
|Résumé=La grande majorité (90 %) des adultes québécois de 18 à 65 ans qui n’ont pas de diplôme d’études secondaires (DES) ont de faibles compétences en littératie et en numératie.
|Faits saillants====== Littératie=====
+
|Faits saillants====== Compétences en littératie et en numératie=====
* Près de 30 % des personnes immigrantes se classent aux niveaux 1 ou inférieur à 1 de littératie, comparativement à 17 % des personnes nées au Québec.  
+
* Les scores moyens en littératie et en numératie des adultes de 18 à 65 ans sans diplôme ne dépassent pas le niveau 1 de l’échelle du PEICA (2012).
* Les personnes immigrantes sont par ailleurs moins nombreuses à se classer aux niveaux 3, 4 ou 5 de littératie.
+
* Ces données indiquent également qu’un petit nombre de personnes parviennent à se classer au niveau 3 ou plus de littératie ou de numératie même si elles n’ont pas de diplôme (tableau 1).  
===== Relation entre le niveau de littératie et le revenu=====
+
* Par ailleurs, force est de constater que de fortes proportions d’adultes ayant un DES ou plus se classent sous le niveau 3 de littératie (47 %) ou de numératie (50 %).
* Selon le PEICA (2012), il y a une relation positive entre le niveau de compétence en littératie et le revenu du ménage. Au Canada, le revenu médian du ménage des personnes se classant aux niveaux 4 et 5 de l’échelle de littératie était 70 % plus élevé que celui des personnes se classant aux niveaux 1 ou inférieur à 1, et 33 % plus élevé que celui des personnes se classant au niveau 2.
 
===== Biais possible=====
 
* Il faut tenir compte du fait que certaines personnes immigrantes n’ont ni le français ni l’anglais comme langue maternelle. Comme le souligne le rapport du CMEC, pour ces personnes, « ''les résultats au test dépendent de leur maîtrise de la langue d’évaluation et ne donnent donc pas une mesure parfaite de leurs compétences en littératie'' »[CMEC, 2017 : p. 10]. Le CMEC ajoute par ailleurs : « ''Si certains groupes d’immigrantes et immigrants obtiennent des scores moins élevés au PEICA, il faut toujours se demander si les scores de ces immigrantes et immigrants sont dus à un niveau de maîtrise moins élevé de la langue de l’évaluation ou si leurs compétences cognitives sont moins élevées dans ces trois domaines.'' »[CMEC, 2017 : p. 10]
 
|Image=Fichier:Immigrant_Litteratie_15-65ans_Quebec_2012.png
 
 
|Défis=D'ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,5)
 
|Défis=D'ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,5)
 
|Code=INDICATEUR 30a
 
|Code=INDICATEUR 30a
 
}}
 
}}
{{Source
+
{{Source}}
|Source='''Compétences des adultes''' : CMEC (2017). Maîtrise des compétences chez les immigrantes et les immigrants au Canada : résultats du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA). Conseil des ministres de l'éducation (Canada) et Emploi et développement social Canada, Toronto, 93 pages. En ligne. [http://www.peicacda.ca/docs/PIAAC%202012%20Immigrants%20Canada%20Final%20FR.pdf]
 
}}
 
{{Source
 
|Source='''Faible revenu''' : Heisz, A., Notten, G. et J. Situ. « Le lien entre les compétences et le faible revenu », Regard sur la société canadienne, produit no 75-006-X au catalogue de Statistique Canada. En lkgne. [http://www.statcan.gc.ca/pub/75-006-x/2016001/article/14322-fra.pdf]
 
}}
 
{{Source
 
|Source=ISQ (2015). Les compétences en littératie, en numératie et en résolution de problèmes dans des environnements technologiques : des clefs pour relever les défis du XXIe siècle, Rapport québécois du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA). Institut de la statistiques du Québec, Gouvernement du Québec, Québec, 2015, 249 pages. En ligne [http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/education/alphabetisation-litteratie/peica.pdf]
 
}}
 
 
{{Note
 
{{Note
 
|Note='''Échelle de littératie et numératie'''
 
|Note='''Échelle de littératie et numératie'''
 
Les compétences des adultes en littératie et en numératie sont mesurées dans l’enquête du PEICA sur une échelle de 500 points qui comprend plusieurs niveaux : niveau inférieur à 1, niveau 1, niveau 2, niveau 3, niveau 4 et niveau 5. Vous pouvez consultez le lien suivant pour une représentation visuelle de cette échelle : http://www.icea.qc.ca/site/fr/node/1892/. Vous pouvez également consulter les indicateurs de l'ICÉA en matière de littératie et de numériatie.
 
Les compétences des adultes en littératie et en numératie sont mesurées dans l’enquête du PEICA sur une échelle de 500 points qui comprend plusieurs niveaux : niveau inférieur à 1, niveau 1, niveau 2, niveau 3, niveau 4 et niveau 5. Vous pouvez consultez le lien suivant pour une représentation visuelle de cette échelle : http://www.icea.qc.ca/site/fr/node/1892/. Vous pouvez également consulter les indicateurs de l'ICÉA en matière de littératie et de numériatie.
 
}}
 
}}

Version du 12 juin 2019 à 08:34

Littératie des personnes sans diplôme

À retenir

La grande majorité (90 %) des adultes québécois de 18 à 65 ans qui n’ont pas de diplôme d’études secondaires (DES) ont de faibles compétences en littératie et en numératie.

État de la situation

Compétences en littératie et en numératie
  • Les scores moyens en littératie et en numératie des adultes de 18 à 65 ans sans diplôme ne dépassent pas le niveau 1 de l’échelle du PEICA (2012).
  • Ces données indiquent également qu’un petit nombre de personnes parviennent à se classer au niveau 3 ou plus de littératie ou de numératie même si elles n’ont pas de diplôme (tableau 1).
  • Par ailleurs, force est de constater que de fortes proportions d’adultes ayant un DES ou plus se classent sous le niveau 3 de littératie (47 %) ou de numératie (50 %).

Défis

  • D'ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,5)

Source(s)


{{{Source}}}

Note : Échelle de littératie et numératie Les compétences des adultes en littératie et en numératie sont mesurées dans l’enquête du PEICA sur une échelle de 500 points qui comprend plusieurs niveaux : niveau inférieur à 1, niveau 1, niveau 2, niveau 3, niveau 4 et niveau 5. Vous pouvez consultez le lien suivant pour une représentation visuelle de cette échelle : http://www.icea.qc.ca/site/fr/node/1892/. Vous pouvez également consulter les indicateurs de l'ICÉA en matière de littératie et de numériatie.