INDICATEUR 1 : Différence entre versions

De Indicateurs EA
 
(29 révisions intermédiaires par 3 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
+
{{Indicateur
{{ Indicateur
+
|Section=Contexte de l'éducation des adultes
| Code=INDICATEUR 1
+
|Libellé=Diplomation à l’âge de 20 ans
| Section=Impact de la formation initiale des jeunes
+
|Résumé=À l’âge de 20 ans, le cinquième des jeunes adultes sont sans diplôme d’études secondaires.
| Libellé=Situation de la diplomation à l’âge de 20 ans  
+
|Faits saillants=* En 2016, 20 % des moins de 20 ans n’avaient toujours pas de qualification de niveau secondaire.  
| Résumé=À l’âge de 20 ans, le tiers des jeunes est sans diplôme d’études secondaires  
+
* Le taux d’obtention d’une première qualification à l’âge de 20 ans s'est cependant amélioré entre 2009-2010 et 2015-2016.  
| Image=Fichier:Indicateur-01.png
+
* Cette amélioration est partagée entre la croissance de l’obtention du diplôme d’études secondaires (5 points de pourcentage depuis 2009-2010) et celle de l’obtention d’autres types de qualifications<sup>1</sup> (3 points de pourcentage depuis 2009-2010).
| Faits saillants= À l’âge de 20 ans, le tiers des jeunes n’a aucun diplôme.  ;  La formation initiale des jeunes diplôme le deux tiers seulement de sa population étudiante avant l’âge de 20 ans.   ;  La Formation générale des adultes contribue à diplômer 6 % des jeunes de 20 ans et moins.   ;  À peine 2 % des jeunes de 20 ans sont diplômés à la Formation professionnelle.  
+
* La formation professionnelle diplôme 2 % des moins de 20 ans et ce pourcentage est demeuré stable depuis 2009-2010.
| Défis= Fournir aux centres d’éducation des adultes les moyens de répondre aux besoins d’apprentissage des jeunes adultes de 20 ans et moins, en particulier, en matière de financement (Recommandation # 7 de la déclaration de l’ICÉA sur le développement de l’éducation et de la formation des adultes au Québec).  Identifier et solutionner les problèmes qui font en sorte que la formation initiale des jeunes ne réussissent à diplômer que le deux tiers des jeunes de 20 ans et moins.     
+
|Image=Fichier:Diplomation_20ans_I1_ICEA2019.jpg
| Source=
+
|Défis=Fournir aux centres d’éducation des adultes les moyens de répondre aux besoins d’apprentissage des jeunes adultes de 20 ans et moins, en particulier, en matière de financement (Recommandation # 7 de la déclaration de l’ICÉA sur le développement de l’éducation et de la formation des adultes au Québec).   
Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport. (2013). Statistiques de l'éducation. Enseignement primaire, secondaire, collégial et universitaire . Québec : Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.  
+
* Identifier et solutionner les problèmes qui font en sorte que la formation initiale des jeunes ne parvient pas diplômer le quart des jeunes de 20 ans et moins.   
[http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/statistiques_info_decisionnelle/se2011-EditionS.pdf]
+
|Code=INDICATEUR 1
| Note=
+
}}
[[Recommandation 7|Recommandation # 7 de la déclaration de l’ICÉA]]
+
{{Source
 +
|Source=Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire, rapport, Édition 2017. [En ligne] http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/statistiques_info_decisionnelle/taux_diplomation_secondaire_CS_Edition2017_CD.PDF
 +
}}
 +
{{Note
 +
|Note='''<big>Données mises à jour en janvier 2019</big>'''
 +
}}
 +
{{Note
 +
|Note=1. Autres types de qualifications considérées : attestation d’études professionnelles (ASP); attestation de formation professionnelle (AFP); insertion sociale et professionnelle des jeunes (ISPJ); certificat de formation en entreprise et récupération (CFER); certificat de formation préparatoire au travail (CFPT); certificat de formation à un métier semi-spécialisé (CFMS); certificat d’équivalence d’études secondaires (CEES); certificat de formation en insertion socioprofessionnelle des adultes (CFISA); attestation de compétences (ADC).
 +
}}
 +
{{Note
 +
|Note=[[Recommandation 7|Recommandation # 7 de la déclaration de l’ICÉA]]
 
}}
 
}}

Version actuelle datée du 16 décembre 2019 à 14:29

Diplomation à l’âge de 20 ans

À retenir

À l’âge de 20 ans, le cinquième des jeunes adultes sont sans diplôme d’études secondaires.

État de la situation

  • En 2016, 20 % des moins de 20 ans n’avaient toujours pas de qualification de niveau secondaire.
  • Le taux d’obtention d’une première qualification à l’âge de 20 ans s'est cependant amélioré entre 2009-2010 et 2015-2016.
  • Cette amélioration est partagée entre la croissance de l’obtention du diplôme d’études secondaires (5 points de pourcentage depuis 2009-2010) et celle de l’obtention d’autres types de qualifications1 (3 points de pourcentage depuis 2009-2010).
  • La formation professionnelle diplôme 2 % des moins de 20 ans et ce pourcentage est demeuré stable depuis 2009-2010.

Diplomation à l’âge de 20 ans

Défis

  • Fournir aux centres d’éducation des adultes les moyens de répondre aux besoins d’apprentissage des jeunes adultes de 20 ans et moins, en particulier, en matière de financement (Recommandation # 7 de la déclaration de l’ICÉA sur le développement de l’éducation et de la formation des adultes au Québec). 
  • Identifier et solutionner les problèmes qui font en sorte que la formation initiale des jeunes ne parvient pas diplômer le quart des jeunes de 20 ans et moins.   

Source(s)


Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire, rapport, Édition 2017. [En ligne] http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/PSG/statistiques_info_decisionnelle/taux_diplomation_secondaire_CS_Edition2017_CD.PDF

Note : Données mises à jour en janvier 2019

Note : 1. Autres types de qualifications considérées : attestation d’études professionnelles (ASP); attestation de formation professionnelle (AFP); insertion sociale et professionnelle des jeunes (ISPJ); certificat de formation en entreprise et récupération (CFER); certificat de formation préparatoire au travail (CFPT); certificat de formation à un métier semi-spécialisé (CFMS); certificat d’équivalence d’études secondaires (CEES); certificat de formation en insertion socioprofessionnelle des adultes (CFISA); attestation de compétences (ADC).

Note : Recommandation # 7 de la déclaration de l’ICÉA