Reconnaissance des acquis

De Indicateurs EA

Reconnaissance des acquis

DocumentDate de publicationTexte de la position
Positionnement de l’ICÉA à l’égard de la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue (2007)2007* Mettre sur pied un système intégré de reconnaissance des acquis et des compétences.
Forum national sur la formation professionnelle et technique (2011)2011#de créer, au niveau régional, un guichet unique d’information et de référence portant sur l’ensemble des services de formation, de reconnaissance des acquis et des compétences ainsi que de soutien à la formation disponibles dans la région. Ces guichets régionaux permettraient aux individus et aux entreprises d’avoir plus facilement accès aux ressources correspondant à leurs besoins. Ils auraient le mandat de faire connaître et de valoriser les services existants dans les commissions scolaires et les cégeps.
Première qualification pour les moins de 20 ans (2011)2011RECOMMANDATION 2 : Qu’une approche des premiers apprentissages qualifiants des jeunes âgés de 15 à 19 ans adopte une perspective large des connaissances et des compétences contribuant à la réalisation de ces apprentissages, en incluant non seulement les connaissances et les compétences spécifiques, mais aussi les connaissances et les compétences génériques.
Première qualification pour les moins de 20 ans (2011)2011RECOMMANDATION 3 : Qu’une approche des premiers apprentissages qualifiants des jeunes âgés de 15 à 19 ans tienne compte de la diversité de leur trajectoire d’apprentissage en mettant en place des pratiques de reconnaissance des acquis et des compétences qui soient accessibles et adaptées aux expériences réelles d’apprentissage des jeunes. Par ailleurs, que ces ajustements de l’offre de services de reconnaissance des acquis et des compétences soient réalisés dans le cadre de la mise en œuvre du guichet unique de reconnaissance des acquis et des compétences dont la création a été annoncée lors de la Rencontre des partenaires sur l’adéquation entre la formation et l’emploi de juin 2011.
Première qualification pour les moins de 20 ans (2011)2011RECOMMANDATION 4 : Pour reconnaître les apprentissages qualifiants réalisés par les jeunes âgés de 15 à 19 ans tout au long de leur trajectoire d’apprentissage et pour marquer les progrès accomplis en la matière, viser une reconnaissance formelle des acquis en améliorant l’accès aux divers instruments de reconnaissance des acquis et des compétences offerts dans les milieux scolaire, de l’emploi et communautaire et jeter les bases de passerelles entre ces divers instruments provenant de différents milieux.
La place des adultes dans les universités québécoises (2013)20132. La reconnaissance des acquis

Un système de reconnaissance des acquis d’expérience basé sur l’expérience personnelle ou professionnelle doit être accessible et soutenu, de manière la plus complète possible.

Ce système constitue une pierre d’assise de l’accessibilité des adultes à l’enseignement universitaire. Pour ce faire, il doit être transparent, comme le souhaite la FAEUQEP (2012) : « les établissements universitaires devraient offrir et publiciser les mesures de soutien aux étudiants qui souhaitent formuler une demande de reconnaissance des acquis ».

Il est impératif que la reconnaissance des acquis devienne un enjeu majeur du développement des universités dans les années à venir.
Déclaration sur le développement de l’éducation des adultes au Québec (2013)201319. Renforcer et harmoniser les systèmes et les outils de RAC (Action 8) : créer un regroupement ou une association d’intervenants et d’intervenantes dans le domaine de la reconnaissance des acquis. Assurer l’indépendance et l’ouverture de cette association qui aurait pour tâche de définir une charte de bonnes pratiques ou un cadre d’assurance qualité (ex. : ISO).
La place des adultes dans les universités québécoises (2013)20133. La reconnaissance des crédits et des diplômes entre universités québécoises Au premier chef d’un système de reconnaissance, celle concernant les crédits de cours et les diplômes (certificats, DESS, baccalauréat par cumul) entre les diverses universités québécoises doit être mise en place.
La place des adultes dans les universités québécoises (2013)20135. Différentes mesures pour tenir compte de la réalité étudiante des adultes

Au-delà du financement et de la reconnaissance des acquis, d’autres mesures doivent aussi être considérées. Toutes sont essentielles et répondent à différents aspects de la condition étudiante des adultes. Citons, notamment :

  • un service étudiant le soir et les fins de semaine, pour répondre aux besoins des populations étudiantes adultes;
  • l’aide à la diplomation pour les étudiantes et les étudiants adultes à temps partiel;
  • la pleine reconnaissance des baccalauréats par cumul, en améliorant notamment celle des diplômes entre les universités québécoises.
Convergences pour la FGA, constats et défis (2015)2015# Améliorer les mesures de reconnaissance des acquis en FGA pour qu’elles puissent davantage tenir compte des apprentissages expérientiels des adultes.
Mémoire sur la réussite éducative (2015)2016RECOMMANDATION no 3 : Élargir et faciliter l’accès à la reconnaissance des acquis, notamment pour les populations qui y ont moins accès. Établir des passerelles entre les attestations délivrées par les différents ordres d’enseignement et dans les différents lieux d’apprentissage (scolaire, communautaire, associatif, autoformation et apprentissage par les pairs ou collaboratif). Soutenir le développement des outils de reconnaissance des acquis.
Les conditions d’un accompagnement réussi en éducation des adultes, projet de loi no 70 (2016)2016RECOMMANDATION no 9 : Afin d’identifier les voies de développement des compétences et d’intégration en emploi qui conviennent le mieux aux personnes participantes au programme bonifié, le Ministre doit proposer des mesures qui permettent de reconnaître l’expérience professionnelle de ces personnes, qu’elle résulte d’acquis expérientiels ou d’apprentissages organisés hors du milieu scolaire.
Inscrire l’éducation des adultes dans la gouvernance (2016)2016RECOMMANDATION 2 : Toute réforme de la gouvernance dans l’enseignement supérieur doit assurer l’établissement de mécanismes de reconnaissance des acquis scolaires et expérientiels qui assurent la continuité des parcours éducatifs (et non pas seulement scolaires), et ce, en lien avec les instances éducatives extérieures à l’enseignement supérieur.