INDICATEUR 28b

De Indicateurs EA

Liens entre la scolarité, l'emploi, le chômage et le revenu chez les Autochtones

À retenir

De manière générale, les Autochtones affichent des taux d’emploi plus faibles, des taux de chômage plus élevés et des revenus moins élevés que les non autochtones. Cependant, les Autochtones ayant un diplôme universitaire constituent une exception : en matière d’emploi et de chômage ils sont à égalité avec les non autochtones et ils bénéficient même d’un revenu supérieur à celui des non autochtones.

État de la situation

Taux d’emploi et de chômage
  • Moins une personne est scolarisée, moins elle est susceptible d’être en emploi et plus elle est susceptible d’être en chômage. Cette règle vaut pour tous les adultes. Cependant, les Autochtones affichent des taux d’emploi plus faibles et des taux de chômage plus élevés que les non autochtones – sauf pour les personnes ayant un diplôme universitaire.
  • La situation des Autochtones de 25 à 64 ans sans diplôme est préoccupante : 45 % sont en emploi (comparativement à 54 % des non autochtones) et 19 % sont en chômage (comparativement à 11 % des non autochtones).
  • De faibles variations des taux d’emploi sont observées selon le sexe. Chez les hommes, les taux d’emploi des non autochtones sont généralement supérieurs à ceux des Autochtones quel que soit le niveau de scolarité. La même tendance est observable chez les femmes à l’exception du niveau universitaire où le taux d’emploi des femmes autochtones est supérieur à celui des femmes non autochtones (84 % contre 82 %).
  • Les écarts entre les taux de chômage des Autochtones et des non autochtones sont marqués pour tous les niveaux de scolarité inférieurs au niveau universitaire : les taux des Autochtones sont de 70 à 100 % plus élevés que ceux des non autochtones.
L’absence de diplôme
  • Le fait de ne pas avoir de diplôme désavantage tout particulièrement les Autochtones de 25 à 64 ans.
  • Au chapitre du revenu, les Autochtones de 25 à 54 ans sans diplôme ont un revenu médian après impôt d’à peine 18 500 $, alors qu’il est de 20 700 $ pour les non autochtones 25 à 54 ans sans diplôme.
L’effet de la scolarisation
  • Le revenu des adultes augmente selon le plus haut niveau de scolarité, même si les Autochtones gagnent généralement moins que les non autochtones.
  • Le fait d’avoir un diplôme universitaire est à l’avantage des adultes et plus particulièrement pour les Autochtones : ils sont moins nombreux à détenir un diplôme universitaire (10 % pour les autochtones contre 26 % pour les non autochtones), mais leurs taux d’emploi et de chômage sont semblables à ceux des non autochtones.
  • Par ailleurs, le revenu médian après impôt des Autochtones de 25 à 54 ans ayant un diplôme universitaire est supérieur à celui des non autochtones les plus scolarisés : 46 700 $ pour les Autochtones contre près de 43 000 $ pour les non autochtones.
  • À ce titre, les hommes de 25 à 54 ans ayant un diplôme universitaire ont un revenu médian après impôt supérieur d’au moins 5000 $ à celui des femmes (autochtones ou non).

Liens entre la scolarité, l'emploi, le chômage et le revenu chez les Autochtones

Liens entre la scolarité, l'emploi, le chômage et le revenu chez les Autochtones

Défis

  • D'ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,5)

Source(s)


Emploi et chômage : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011, produit numéro 99-012-X2011039 au catalogue de Statistique Canada. Revenu : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011, produit numéro 99-014-X2011041 au catalogue de Statistique Canada
Note : Le revenu médian est valeur centrale qui sépare en deux parties égales une population étudiée : pour un revenu médian de 35 000 $, 50 % de cette population aura un revenu supérieur à cette valeur centrale et l’autre 50 % aura un revenu inférieur à cette valeur centrale.

Données concernant les autochtones Les données tirées de l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 se rapportent toujours au total de la caractéristique intitulée « Identité autochtone ». Elle comprend les personnes ayant déclaré être des Autochtones, c'est-à-dire Première Nation (Indien de l'Amérique du Nord), Métis ou Inuk (Inuit) et/ou les personnes ayant déclaré être des Indiens inscrits ou des traités en vertu de la Loi sur les Indiens du Canada, et/ou les personnes ayant déclaré être membres d'une Première Nation ou d'une bande indienne.

Il faut par ailleurs prendre en note que ces données subissent plus que les autres l'incidence du dénombrement partiel d'un certain nombre de communautés (réserves indiennes) et d'établissements indiens pour l'Enquête nationale auprès des ménages (ENM). En 2011, un total de 36 réserves indiennes et d'établissements indiens ont été « partiellement dénombrés » dans l'ENM. Le dénombrement n'a pas été autorisé dans certaines réserves indiennes et dans certaines établissements indiens ou a été interrompu avant d'être mené à terme, ou a été impossible à cause de désastres naturels (plus précisément les incendies de forêt au nord de l'Ontario).