INDICATEUR 28

De Indicateurs EA

Coûts d'un faible niveau de compétences en littératie

À retenir

Dans les pays développés, le coût d'un faible niveau de compétence en littératie correspondrait à 2 % de son produit intérieur brut. Ce coût représente des milliards de dollars pour le Québec!

État de la situation

  • Selon la World Literacy Foundation, le coût de l’analphabétisme pour un pays développé correspondrait une somme équivalente à 2 % de son produit intérieur brut. (Source 1)
  • Selon ce calcul, ce coût serait de plus de 35 milliards US pour le Canada et de plus de 6 milliards US pour le Québec.
  • Une analyse des données de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) démontre qu’une hausse de 1 % du taux de littératie des adultes produit une augmentation permanente de 1,5 % du produit intérieur brut. (Source 2)

Coûts d'un faible niveau de compétences en littératie

Défis

  • Favoriser l’acquisition, le maintien et le rehaussement des compétences en littératir de la petite enfance à l’âge adulte et dans toutes les dimensions de la vie.
  • D'ici à 2030, faire en sorte que tous les jeunes et une proportion considérable d'adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter. (Programme de développement durable à l'horizon 2030, objectif 4,6)

Source(s)


World Literacy Foundation (2015).The Economic & Social Cost of Illiteracy A snapshot of illiteracy in a global context 24 August 2015, Final report from the World Literacy Foundation, World Literacy Foundation, [En ligne] https://worldliteracyfoundation.org/wp-content/uploads/2015/02/WLF-FINAL-ECONOMIC-REPORT.pdf, (consulté le 16 novembre 2015).
Coulombe, S., J. Tremblay et S. Marchand (2004). Performance en littératie, capital humain et croissance dans quatorze pays de l’OCDE, Statistique Canada, Ottawa.
Note : Objectifs de développement durable (2016-2030). Objectif 4. Assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité, et promouvoir les possibilités d'apprendre tout au long de la vie; 4,6 D'ici à 2030, faire en sorte que tous les jeunes et une proportion considérable d'adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter.
Note : Depuis le début des années 2000, plusieurs organisations et groupes d’experts ont évalué les coûts économiques et sociaux associés à un faible niveau de compétences en littératie. L’estimation la plus récente provient d’un rapport publié en août 2015 par la World Literacy Foundation.