Alphabétisation

De Indicateurs EA

Alphabétisation

DocumentDate de publicationTexte de la position
Positionnement de l’ICÉA à l’égard de la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue (2007)2007* Rendre effectif le droit à l’éducation et à la formation pour toutes et tous en faisant une priorité nationale de l’alphabétisation, de la francisation, de la formation de base et de l’atteinte d’une première qualification.
Déclaration sur le droit d’apprendre pour les adultes (2008)20081) La délégation canadienne à l’UNESCO doit faire valoir qu’il est primordial que les États s’engagent à assurer à tous les citoyens et toutes les citoyennes l’alphabétisation et l’acquisition d’une formation de base.

Pour ce faire, la délégation doit enjoindre les États à :

  • financer adéquatement et à long terme l’alphabétisation et l’acquisition d’une formation de base;
  • s’assurer que toutes les politiques des États (éducation, économie, santé, culture, développement régional, etc.) contribuent aux objectifs communs en alphabétisation;
  • faire de l’alphabétisation, de la formation de base une priorité des gouvernements qui mobilise tous les acteurs sociaux.


Par ailleurs, dans le but d’atteindre ces objectifs d’alphabétisation et d’acquisition d’une formation de base, nous recommandons à la délégation canadienne à l’UNESCO de faire valoir l’importance, pour les États, de mettre en œuvre des approches de proximité en matière de sensibilisation, de recrutement et de prestation de services qui mobilisent tous les milieux de vie de l’adulte (famille, environnement de travail, communautés, etc.).
Mémoire sur l’accessibilité (2010)2009* Pour lever l’obstacle lié au manque de ressources financières des établissements publics et des organismes communautaires : instaurer des mécanismes de financement selon la formule dite « enveloppe ouverte » aux services d’éducation et de formation des adultes à tous les ordres d’enseignement, financer adéquatement les services et les activités d’alphabétisation et de formation de base des centres d’éducation des adultes, des organismes d’alphabétisation populaire et des organismes communautaires pour qu’ils puissent répondre aux conditions de vie et aux besoins des adultes, en plus de favoriser la persévérance en garantissant le financement nécessaire pour aider et accompagner les adultes vivant des problèmes.
Déclaration d’un réseau d’organisations et de chercheurs en éducation des adultes (2015)2015# s’engager à assumer un leadership fort et positif en faveur de l’alphabétisation des adultes et du développement des compétences, dans le respect de la juridiction fédérale;
Déclaration d’un réseau d’organisations et de chercheurs en éducation des adultes (2015)2015#intégrer l’alphabétisation et le développement des compétences dans les politiques sectorielles pertinentes (ex. : développement de l’emploi, autochtones, justice et réhabilitation, santé, environnement, culture, promotion des langues officielles, etc.);
Lire pour apprendre, comprendre et agir (2015)2015Constats et caractérisations de l'ICÉA selon les niveaux de littératie

Dans le but de combattre les discours négatifs associés aux mesures de la capacité des adultes à utiliser l’écrit et de favoriser une meilleure compréhension des résultats du PEICA en matière de littératie, l'ICÉA propose l’utilisation de bases d’interprétation plus représentatives de la réalité des adultes.

Des données quantitatives tirées de l’enquête de l’OCDE ont été jumelées à des données qualitatives obtenues à la suite d’un exercice de caractérisation de l’Institut. Trois grands constats apparaissent. Ils permettent d’établir des liens entre le potentiel des compétences évaluées chez différentes populations d’adultes et les obstacles auxquels ils sont confrontés, selon le niveau de littératie où ils se classent.
Mémoire sur la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (2015)2016RECOMMANDATION no 2 : Inclure dans la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale des dispositions en matière d’éducation qui engagent le gouvernement à poser les actions suivantes :
  1. adopter une stratégie de lutte à l’analphabétisme qui favorise l’alphabétisation des personnes ainsi que l’élimination des causes de l’analphabétisme et l’atténuation de ses conséquences;
  2. favoriser l’acquisition d’une formation de base par tous les adultes et, à cette fin, reconnaître le rôle unique joué par les centres d’éducation des adultes;
  3. favoriser l’accès à une première qualification pour tous les jeunes adultes ainsi que le développement continu des compétences des personnes en emploi.