Aide financière aux études

De Indicateurs EA

Aide financière aux études

DocumentDate de publicationTexte de la position
Forum national sur la formation professionnelle et technique (2011)2011# de mettre en place des mesures de soutien à la participation élaborées et financées au niveau national, flexibles (assouplissement des normes) et adaptées à la condition des participants, qu’ils soient ou non en emploi, en accordant une attention particulière aux mesures destinées aux participants les plus à risque et en faisant preuve d’innovation. Ces mesures, qu’elles soient liées à l’emploi ou non, doivent permettre de lever les obstacles à la participation tout en favorisant la persévérance et la réussite, autant pour ce qui touche à l’alphabétisation et à la formation de base, que pour ce qui relève de formations axées sur la qualification professionnelle spécialisée. Nous proposons notamment de rendre l’Aide financière aux études accessible aux étudiants de la formation générale aux adultes, d’établir un congé-formation pour les personnes en emploi et d’améliorer le soutien pédagogique et psychosocial offert aux adultes retournant aux études après de nombreuses années d’absence de la formation formelle.
La place des adultes dans les universités québécoises (2013)20134. Une aide financière adaptée aux adultes étudiants

Certains étudiants adultes à temps partiel, dont on a noté le faible revenu moyen, parviennent parfois à se bricoler un certain financement à l’aide de différents mécanismes. Mentionnons, par exemple :

  • l’accès aux prêts étudiants en respectant la condition de s’inscrire à au moins deux cours par semestre;
  • l’utilisation d’un REER associée à la condition de rembourser la somme utilisée dans les cinq ans suivant la fin de la formation;
  • le remboursement par certains employeurs des frais encourus une fois la formation complétée;
  • la déduction fiscale des frais de scolarité;
  • l’accès dans certains cas exceptionnels aux allocations chômage;
  • le régime d’épargne étude;
  • l’instauration du temps partagé;
  • l’utilisation du congé maternité.